Le Goût de Ma Langue

Noir Amer

Tabala

George Johnston

Eeyou Astchee

L'Invasion des Brasseurs

Les Exilés de Nouveau Québec

Radio Novelas

Patrimoine du Nunavik

Courir au Soleil de Minuit

Chasseurs de Pôle

From Cherry English

L'Âme Captive

 

Accueil | Productions | Services | Profil | Contactez | English

Eeyou Astchee
Les Forêts Perdues d'Eeyou Astchee

Les Forêts Perdues d'Eeyou Astchee est un documentaire au sujet de l'impact du développement forestier sur les Cris du Nord du Québec (46 min. versions cri, anglaise, française).

Depuis quelques années, les nations autochtones sont très préoccupées par la lutte pour préserver leurs territoires ancestraux et pour contrôler le developpement des ressources naturelles. Les Forêts Perdues d'Eeyou Astchee est un film qui nous parle de cette lutte qui se déroule dans les territoires cris au nord du Québec.

Depuis des siècles, les Cris de cette région vivent sur une terre qu'ils appellent Eeyou Astchee. Les vastes forêts boréales de cette région abritent une faune et une flore variées. Les aînés Cris se souviennent d'une époque où la nature était abondante et où leur peuple vivait des fruits de la terre. Quarante pourcent des habitants d'Eeyou Astchee dépendent encore de la terre et de ses ressources pour leur subsistance.

Les Forêts Perdues d'Eeyou Astchee explore l'environnement forestier dans le contexte de la culture cris, en soulignant son importante contribution aux besoins matériels et spirituels de ce peuple, et le rôle primordial que joue la forêt dans les activités traditionnelles de chasse, de trappe et de pêche. Le film décrit le rôle central du “tallyman” (celui chargé de gérer la terre et ses ressources) dans le maintien du fragile équilibre de l'écosystème et dans la prévention d'une surexploitation des lignes de trappe. Le film nous parle également de l'énorme impact qu’a causé la coupe à blanc et le développement de l'industrie forestière sur l'environnement et sur les peuples d'Eeyou Astchee. Dans plusieurs communautés situées plus au sud, certaines lignes de trappe sont déjà complètement déboisées. La destruction des forêts d'Eeyou Aschtee avance à un rythme effarant: 5,000 km carrés ont été déboisés depuis 1975 et on prévoit exploiter 52,000 km carrés additionnels dans un avenir rapproché. Certaines communautés cris désirent développer leurs propres ressources en instaurant de nouveaux modèles de gestion forestière, mais n’ont accès qu’à cinq pourcent des territoires environnant leurs communautés. Le reste des territoires demeure dans les mains de compagnies non-autochtones, qui détiennent des allocations territoriales du gouvernement du Québec, régies selon des contrats renouvelables à chaque 25 ans.

Les Forêts Perdues d'Eeyou Astchee donne la parole, d’une part, aux personnes les plus affectées par le développement forestier, soit, les trappeurs et les habitants cris de Waswanipi, Mistassini, Oujé-Bougamou, Waskaganish et Nemaska et d’autre part, aux représentants du gouvernemtent et des compagnies forestières.

Ce film retrace donc, l'histoire d'un conflit entre cultures qui juxtapose les besoins et les exigences contradictoires des développeurs, des bâtisseurs de nation et des communautés autochtones.

Produit pour le Grand Conseil des Cris par Nutaaq Media Inc.
Réalisation: George Hargrave et Jocelyne Clarke
Caméraman: Paul Rickard
Narrateur: Gaston Cooper
Monteuse: Jocelyne Clarke
Musique: Eric Lemoyne

SunNutaaq